Menu Fermer

Université

QUESTION DE DEPART

Le Type d’organisation académique le plus approprié qui permettrait au pessimisme de l’intelligence des intellectuels de travailler avec l’optimisme de la volonté populaire, pour permettre au Génie Manjak de déployer ses ailes et reprendre son envol, la place, la forme et le niveau de participation de chacun, et de tous.

  1. Commencer par rétablir les conditions de notre mémoire
  2. Retrouver cette Mémoire
  3. La reconstruire
  1. Sur sa nature et ses richesses
  2. Sur sa vocation à être un grand peuple au Monde
  3. Sur ses hommes et ses communautés pour l’éclosion et le développement de son Génie
  4. Sur son Histoire
  5. Sur ses valeurs morales spirituelles
  6. Sur sa présence dans le monde
  7. Faire paraître dans les médias de chaque pays, les informations sur le Projet et la Méthode
  8. Installer les Comités nationaux par le Chargé de Mission et le Coordinateur
  9. Publier le Guide de méthodologie de repères éthiques à l’attention des Délégués et des Contributeurs
  10. Traduire les documents fondateurs et introductifs en Français, Anglais, Portugais et Swahili.
  11. Consolider les bases d’organisation sous le parrainage des institutions Internationales, personnes physiques et morales dans le Monde
  12. Consolider des liens de fraternité et de collaboration entre les Peuples du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée Bissau.
  13. Consolider les rapports de collaboration avec les Institutions internationales, les Universités, les fondations et HGS 101
  14. Améliorer les structures fonctionnelles, les matériels mis en place pour les cellules communautaires de base, en vue de les impliquer matériellement sous la Direction du PSH
  15. Impliquer systématiquement les cellules de recherches formelles et informelles, pluri scientifiques et pluridisciplinaires.
  1. Sur ce qu’ils ont fait,
  2. Sur ce qu’ils font
  3. Sur ce qu’ils feront
  4. Sur ce qu’ils peuvent faire
  5. Combien y a –t-il de savants Manjaks
  6. Qu’ont-ils découvert
  7. Quelles sont les applications
  8. Ont-ils écrit ou élaboré des théories
  9. Dans quels domaines
  10. Ont-ils écrits des ou
  11. Les bibliothèques scolaires, municipales, nationales et universitaires valorisent-elles ces ouvrages ?
  12. Ya –t-il une véritable volonté de réveil, d’éveil et de veille historique

Dans le cadre de la Mission qui lui incombe sous l’égide de BAKHONNE, mandaté par les délégations signataires du PSH (Pacte de Suivi Historique) du Premier Colloque International Manjak des 18 et 19 Octobre 2019 à l’Université Assane Seck de Ziguinchor, le CSP (Conseil Scientifique Provisoire) a mis au point

  1. Le nombre d’objectifs ou centres d’intérêt sur les Manjaks ;
  2. Comment on y parle d’eux c’est-à-dire les Thèmes ;
  3. Les noms des Manjaks qui sont là-dedans ;
  4. Leur niveau d’implication : professeurs, chercheurs, étudiants ;
  5. Les Thèmes de leurs travaux ;
  6. Les noms des étrangers (Africains, Européens, Américains, Asiatiques, tec.) dans ces Institutions ;
  7. Les Thèmes de leurs recherches sur les Manjaks ;
  8. Le sens de leurs intérêts sur les Manjaks ;
  9. Leurs spécialités au sens scientifique du mot par rapport au « Pacte de Suivi Historique (PSH)» : politologue, historien, économiste, sociologue, anthropologue, linguiste, philosophe, théologien, etc..
  10. Les possibilités et opportunités d’occupation de l’espace répertorié par le PSH sur la base d’un Programme de collaboration ou de coopération axé sur :
  • L’animation, conférences, colloques, séminaires et journées d’études ;
  • La participation pédagogique, l’enseignement, la direction des thèses portant sur le Peuple Manjak et les consultations doctorales ;
  • La publication des revues spécialisées et des ouvrages ;
  • L’exposition et la présentation d’objets d’art Manjaks ;
  • La production et la mise en scènes des œuvres des artistes, penseurs, écrivains Manjaks, etc. ;
  • L’organisation des voyages à but culturel, scientifique et historique ;
  • L’orientation méthodologique comme « comprendre, écrire et enseigner » l’Histoire du Peuple Manjak, la part et l’apport du Peuple Manjak dans le Patrimoine Commun de la Sous-région « Guinésénégambienne » en particulier, et africaine en général.
  • Le recensement des musées s’intéressent aux œuvres du génie Culturel du Peuple Manjak.

Le CSP propose le Programme d’activité pédagogique suivant, élaboré pour toutes les localités où vivent les Manjaks et dont le but est de représenter l’apport, et mesurer la part du Peuple Manjak dans le Patrimoine général de l’Humanité en général, de l’Afrique en particulier, et spécialement de de de l’espace « guinésénégambien ».
Dans cette démarche, le CSP qui entend assumer la responsabilité de sa conscience de responsable du devenir du PSH et de la mise en existence de l’AAM (Assise Académique Manjak), proposer d’allier la recherche et l’enseignement, en vue de la présentation, de l’explication et de la promotion, dans chaque localité Manjak dans le Monde, et plus spécialement en « guinésénégambie », de la part et de l’apport du Peule Manjak dans le Patrimoine commun de l’Humanité.
Le CSP pense que, sa responsabilité d’éclairer les consciences universelles sur les richesses et la vocation humaniste de la Communauté Manjak l’interpelle forcément et l’engage à s’impliquer totalement et intensément dans la conception et l’élaboration de la pédagogie de visibilité dans des stratégies locales de développement.
Pour ce faire, le CSP propose l’animation au sein de chaque localité où vit une Communauté Manjak, Manjak dans le monde, des espaces consacrés à la connaissance de l’origine et de l’originalité du Peuple Manjak. Ce projet d’animation historique reposera sur le thème permanent : « Le Peuple Manjak et l’héritage face à l’actualité et aux défis historique »
Selon la nature et la convenance de la communauté de chaque localité concernée, les experts du CSP ou de l’Assise Académique qui le remplacera, à divers niveaux, à titre de collaborateur, professeurs-chercheurs, associé, l’animation périodique programmée des conférences, séminaires, journées d’études, colloques, consacrés à la connaissance du Peuple Manjak : « sa vision du monde, sa logique sociale, ses institutions, sa structure sociale, ses mécanismes de fonctionnement et s adynamique sociale ». Cette connaissance sera compléter par l’étude des équivalences culturelles qui permettra de voir les valeurs qu’impose le bon sens.